Sophie Rosier

Caniconsultante
Etude, conseil et médiation des cohabitations Homme/Chien

Les dégradations (destructions)

Vous vous absentez…et à votre retour, votre chien a refait la « déco » de votre intérieur!…Canapé, coussins, télécommandes, interrupteurs…tout est déchiqueté, arraché…

Comme beaucoup de personnes, vous pensez que votre chien s’est « vengé » de l’avoir laissé seul!

les destructions : expression de détresse

C’est vrai que du point de vue humain, il est très facile de faire un lien…Mais, n’oubliez pas qu’en face de vous, c’est un chien! C’est à dire un représentant d’une autre espèce que la nôtre, avec ses propres codes de communication,… avec un répertoire comportemental spécifique !

Le punir pour ne plus qu’il recommence ne servira à rien! Votre chien ne s’est pas vengé, il exprime ainsi sa détresse face à cette immense solitude!

Combien de fois ai-je entendu « il sait qu’il a fait une bêtise,…il a la queue entre les pattes dès que je le regarde et il va vite se coucher dans son panier! »…

NON, il ne sait pas qu’il a fait mal fait. Tout d’abord, votre chien n’a pas commis de bêtise. Il essaie seulement de se libérer de ses tensions, provoquées par votre absence!

Votre chien associe le désordre, ou l’objet, ou votre mine « déconfite » à la punition mais, il ne fera pas le lien entre l’acte ( les dégradations) et la punition. Il peut ainsi anticiper la punition en associant plusieurs évènements : les associations sont la base de l’apprentissage chez le chien. Les postures de soumission que votre chien adopte lorsqu’il lit sur votre visage votre mécontentement sont interprétées à tord, comme des attitudes de culpabilité!

La vengeance et la culpabilité sont des sentiments humains! Le chien ne peut pas élaborer des plans visant à se venger tel que « tu m’as laissé seul, je vais détruire ton beau canapé, …ça t’apprendra! ». Ce sont des comprendre son chien!

Le chien ne fait pas la distinction entre votre beau canapé tout neuf et très cher et un objet sans valeur!

Certains chiens ne savent pas rester seuls ou n’ont pas appris à le faire!

Cette « détresse de solitude » leur occasionne des tensions dont ils vont chercher à se défaire …par des exercices musculaires (prises en gueule, grattages). Les canapés, les coussins, les télécommandes… tous les objets qui conservent les traces olfactives de leurs maîtres sont alors la cible de leurs flairages désespérés et de leurs tensions!

D’autres ne peuvent supporter que leur maître échappe à leur contrôle…

Habitués à ce que l’on réponde à toutes leurs sollicitations par des caresses, des regards, des paroles, des jeux…ces chiens se retrouvent dans un immense désarroi et une grande frustration lorsqu’ils sont seuls! Il n’y a plus personne pour répondre à leurs demandes !!!Ils redirigent alors leurs tensions sur les portes, les plinthes, les fenêtres, les encadrements de portes …par des grattages…qui peuvent être accompagnés par d’autres signes de détresse comme des vocalises ou des déjections.

Le chiot…

Coupé brutalement de sa fratrie, le chiot ne sait pas rester seul! Il faudra l’habituer progressivement à ses nouvelles conditions de vie!

Bien souvent, à son arrivée dans sa famille d’adoption, le chiot va être sur stimulé par un trop plein de caresses, de jeux, de « bisous », d’ordres et de contre ordres…Mais avez vous pensez à lui lorsqu’il va se retrouver seul…lorsque vous partirez travailler? Inquiétude, anxiété, détresse…

Dans notre environnement d’humains, les chiens font la distinction entre les choses qu’ils vont pouvoir prendre en gueule pour les manger ou pour jouer avec, et les autres…sans intérêt pour eux!

Les chiots vont bien sûr explorer leur nouvel environnement grâce à des prises en gueule…Attention de ne pas laisser à leur portée des objets auxquels vous tenez, mais aussi des matériaux toxiques pour eux ( fils électriques, bouteilles plastiques de détergents…).
Comment déterminer les raisons de cette détresse? En faisant appel à un caniconsultant, qui pourra analysant cette situation particulière entre ce chien et vous, et vous proposez des conseils personnalisés adaptés à cette cohabitation.

Chaque relation est unique car chaque individu ( chien et humain) l’est aussi!